Le virus du Zika se transmet d’homme à homme par l’intermédiaire d’une piqure du moustique du genre Aedes.

Lors d’une piqure, le moustique prélève le virus sur une personne infectée et peut le transmettre à une personne saine à l’occasion d’une autre piqure

Symptômes de l’infection à virus Zika

Dans une très grande majorité des cas, la maladie provoque peu de symptômes ou même l’absence de symptôme. L’évolution est le plus souvent rapidement favorable avec une guérison spontanée en 2 à 7 jours.

Lorsque des symptômes apparaissent, ils sont le plus souvent de type grippal (fièvre, maux de tête, courbatures) avec des éruptions cutanées et se manifestent dans les 3 à 12 jours qui suivent la piqûre par le moustique.

Le Zika peut également se manifester par une conjonctivite ou par une douleur derrière les yeux, ainsi que par un œdème des mains et/ou des pieds. La fièvre apparaît peu élevée et transitoire.

Traitement de l’infection à virus zika

Il n’y a pas de traitement antiviral spécifique, ni de vaccins actifs sur le virus Zika.

Un traitement symptomatique est, en revanche, recommandé : il s’agit d’antalgiques contre la douleur et la fièvre du type paracétamol.

Les anti-inflammatoires ne sont pas indiqués.

L’utilisation d’aspirine est fortement déconseillée en raison des risques de saignement.

Il est recommandé de boire beaucoup pour éviter la déshydratation.

Il n’y a pas de spécificité du traitement pour l’enfant, les personnes âgées ou la femme enceinte chez lesquels le traitement sera également symptomatique.

Complications

Deux types de complications ont été décrites : des complications neurologiques, dont le syndrome de Guillain-Barré (SGB), et des malformations congénitales, incitant à une vigilance spécifique en cas d’épidémie de Zika.

Augmentation des malformations congénitales

L’hypothèse d’une relation de cause à effet entre la recrudescence de cas de microcéphalies fœtales ou néonatales et une infection par le virus Zika chez la mère est probable. Des investigations épidémiologiques et des travaux de recherche sont en cours sur le lien éventuel entre ces complications et le virus Zika.

Recommandations aux voyageurs

Les résidents et les voyageurs se rendant dans les pays où circule le virus Zika doivent prendre des mesures de protection individuelle durant les heures d’activité des moustiques, en l’occurrence pour le moustique vecteur du Zika le matin et en fin de journée. Il faut également se protéger durant la nuit.

En cas d’apparition de symptômes pour les voyageurs pendant dans les 3 à 12 jours suivant le retour d’un séjour, il faut consulter au plus tôt un médecin.

Recommandations pour les femmes enceintes

Il est recommandé aux femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse et ayant le projet de se rendre dans des zones où sévit le Zika, d’envisager un report de leur projet de voyage, ou, en tout cas de consulter un médecin avant le départ pour être informées sur les complications pouvant survenir lors d’une infection par le virus Zika.

Laisser un commentaire